Au revoir à la neutralité du Net

Depuis quelque temps, Donald Trump continue le ménage à la direction des institutions américaines. Ce nouveau locataire ne cesse de surprendre pour son choix surtout, pour la nomination de Ajit Pai à la présidence de la FCC ou Federal Communications Commission. La FCC est l’autorité par excellence qui s’occupe de régulariser les télécoms aux Etats-Unis. Cette élection pourrait donc être un facteur qui causera un grand choc pour le domaine, vu que le nouveau président n’est autre qu’un antagoniste au principe de la neutralité du Net. Il y a un de cela, il n’a pas hésité à s’opposer en public l’autorisation du haut débit comme un service public. Un choix très réfléchi, vu que le nouveau locataire de la maison blanche partage aussi le même avis. Vu qu’il faisait déjà partie de la commission de la FCC depuis 2012, le sénat n’était pas en mesure de valider la nomination. Une solution très pratique donc pour défaire la défense de la non-discrimination des contenus mis en place par Tom Wheeler.

Mike Pompeo à la direction de la CIA

Depuis son élection, tout le monde avait également beaucoup attendu la nomination du directeur de la CIA. Nombreuses personnes ont déjà présagé le choix du nouveau président, et cela c’est révélé juste parce qu’il a mis à la commande de la CIA Mike Pompeo. Depuis son investiture la nuit du 23 janvier dernier, ses opposants ont déjà commencé à faire des remarquer et à partager ses inquiétudes. Ils craignent les réformes que le nouveau dirigeant de cette agence américaine qui se spécialise dans les renseignements pourrait adopter.

En effet, ils appréhendent qu’il puisse remettre des décisions et des solutions déjà prises auparavant. Particulièrement, tout ce qui concerne la protection de la vie privée comme l’énigme de la fameuse collecte en vrac des métadonnées originaires des cellulaires. En fait, Mike Pompeo, ce nouveau patron, était déjà montré défendeur de ce genre de mesure. D’autres pensent que le dirigeant de la CIA pourrait approuver l’idée d’une réduction du chiffrement pour le grand public. Il pourrait adopter aussi l’encadrement des médias sociaux.